Drivy devient Getaround
Nouveau nom, nouvelles possibilités ! En savoir plus
Drivy devient le premier service d’autopartage en boucle d’Europe

En ce début d’année 2019, Drivy fait le point sur son activité 2018 et dresse un constat sur l’évolution des habitudes de consommation des autopartageurs.

En janvier 2019, Drivy devient le plus grand service d’autopartage en boucle d’Europe en termes de taille de flotte en libre-service, dépassant ainsi ses concurrents, avec une flotte de 3 400 voitures Drivy Open (celles-ci sont toutes disponibles en réservation instantanée, et déverrouillables sans clés depuis l’application Drivy).

Ce chiffre met en évidence l’évolution du positionnement de Drivy au cours des douze derniers mois. Historiquement connue comme plateforme de location de voiture entre particuliers, Drivy a concentré, dès janvier 2018, ses efforts sur la refonte de son application et la croissance de sa flotte Drivy Open. Pour ce faire, Drivy s’est associé à des sociétés de location et aux propriétaires de grandes flottes, avec pour objectif d’offrir à sa communauté une expérience d’autopartage plus fluide, spécialement sur les trajets courts.

Une étude Drivy (1) démontre par ailleurs que les plus actifs de ses locataires se sont séparés de leur voiture personnelle pour n’utiliser que la solution d’autopartage.

Cette évolution vers plus de praticité a également eu un impact positif sur les habitudes de déplacement des utilisateurs de Drivy. Une étude menée en décembre 2019, auprès de 1 157 utilisateurs actifs en Europe, révèle que 76% d’entre eux ont décidé de ne pas posséder de voiture et d’utiliser Drivy à la place, jugé plus pratique et économique.

« Nous nous félicitons des résultats que nous avons obtenus en 2018 », déclare Paulin Dementhon, Fondateur et CEO de Drivy. « Notre évolution d’une plateforme de location entre particuliers à une véritable solution d’autopartage en libre-service a été un succès : 67% des trajets dans nos villes clés se font désormais par l’intermédiaire de notre flotte Drivy Open. Mais surtout, nous sommes fiers de l’impact environnemental positif que Drivy a eu sur sa communauté : de plus en plus de nos utilisateurs vendent leur véhicule personnel pour utiliser uniquement Drivy. Leur geste participe activement à réduire la congestion et la pollution dans les villes où ils vivent. »

Drivy : de la location de voitures entre particuliers à l'autopartage en libre-service

En 2018, plus de 1,5 million de journées de location ont été réalisées via Drivy. En janvier 2019, Drivy devient « Open first » : une location sur deux a été réalisée en libre-service depuis les voitures équipées de la technologie Drivy Open ; un chiffre qui atteint en moyenne 67% dans les villes clés où Drivy est présent (Bruxelles, Paris, Bordeaux, Lyon, Marseille, Londres, Berlin, Barcelone, Madrid...).

Parallèlement, l’enquête menée a montré que les personnes interrogées ayant loué au moins une voiture Drivy Open en 2018 ont tendance à utiliser Drivy à plusieurs reprises, avec une moyenne de 5,9 locations sur l’année.

Enfin, les utilisateurs de Drivy tendent à utiliser la plateforme pour des trajets beaucoup plus courts qu’auparavant : 61% d'entre eux utilisent principalement Drivy pour sortir de leur ville le temps d’une journée ou d’un week-end. En comparaison, les longues locations de vacances ne représentent que 31% des usages alors que les usages professionnels sont en hausse, avec 18% des utilisateurs utilisant déjà Drivy dans ce cadre.

Tous ces chiffres illustrent clairement l’évolution de Drivy vers l’autopartage, avec une communauté de tous âges - 40% des utilisateurs ayant utilisé une fois Drivy Open ont plus de 41 ans - utilisant de plus en plus Drivy comme une alternative viable et pratique à la possession d'une voiture personnelle.

Cette évolution a été rendue possible par deux facteurs principaux:

L’arrivée massive de propriétaires de flottes professionnelles sur la plateforme, ce qui a permis à Drivy de plus que doubler son parc de véhicules partagés en libre-service pour atteindre un total de 3400 voitures. Cela fait de Drivy le plus grand service d’autopartage en boucle en Europe en termes de densité de flotte.

Les changements effectués sur l’application Drivy pour mieux répondre aux attentes des utilisateurs sur les trajets courts, avec des fonctionnalités comme une carte affichant les voitures à proximité, un tarif 4 heures, la réservation instantanée, ou encore la possibilité d’afficher uniquement les voitures Drivy Open.

Une évolution qui engendre un impact positif sur les déplacements des utilisateurs Drivy

L’évolution qu’a connu Drivy en 2018 a eu un impact positif sur les habitudes de mobilité de ses utilisateurs, les incitant à adopter un comportement plus éco-responsable.

Effectivement, selon les résultats recueillis par l’étude utilisateurs, parmi les 72% des utilisateurs Drivy qui sont actuellement sans voiture, 65% possédaient une voiture auparavant et ont décidé de la vendre. Au total, 81 % d'entre eux ne veulent pas acheter une voiture à l'avenir, car ils pensent que Drivy est plus pratique et abordable qu’un véhicule personnel. Au quotidien, ces usagers sans voiture ont également tendance à avoir des habitudes de transport écologiques et actives, puisqu'ils se déplacent principalement à pied (56 %), en transports en commun (76 %) ou à vélo (31 %) pour leurs trajets quotidiens. De plus, Drivy a également eu un impact sur ses 28% d’utilisateurs qui ont toujours une voiture. En effet, 36% d’entre eux ont déclaré que Drivy les avait dissuadé d’acheter un second véhicule alors que 14% d’entre eux ont vendu ou prévoient de vendre une de leurs voitures pour utiliser Drivy à la place.

(1) Etude réalisée auprès de 1157 utilisateurs de Drivy dans 5 pays Européens (France, Belgique, Espagne, Royaume-Uni et Allemagne) ayant loué au moins une fois une voiture Drivy Open en 2018