Déplacements écoresponsables : quelles solutions de mobilité douce à la campagne ?

21 avr. 2022 4 min de lecture
En 2017, 33 % des habitants en France vivaient en zone rurale

La planète perd son souffle. L'automobile est remise en question dans les grandes villes. Cependant, cela reste délicat en territoire rural où la voiture est essentielle. En 2022, repenser les déplacements ruraux est possible. Les innovations en matière de mobilité existent. Covoiturage, services de transport à la demande, auto-stop organisé, vélo sont autant de solutions de mobilité douce. L'écoconduite, les véhicules électriques offrent également une solution de faible émission de dioxyde de carbone.

La mobilité douce : transition vers de nouveaux modes de transport en ville et à la campagne

À l'heure où l'on parle de gaz à effet de serre, le terme de mobilité douce apparaît et recoupe l'ensemble des modes de déplacements visant à réduire l'empreinte carbone. Il s'agit de trouver des alternatives à la voiture individuelle, de proposer des solutions et initiatives écoresponsables pour nos trajets en zones urbaines ou rurales.

Solutions de mobilité douce à la campagne : enjeu environnemental et économique

Selon les chiffres de l'Insee, en 2017, 33 % des habitants en France vivaient en zone rurale. Les longues distances et l'offre insuffisante de transports en commun font de la voiture un outil indispensable à la vie dans ces territoires. S'il est plus aisé de penser mobilités nouvelles dans les zones denses, cela n'en est pas moins important dans les campagnes. Soyons les acteurs de la mise en place de solutions de mobilité douce à la campagne pour le bien de notre Terre.

Plus que jamais, les dépenses allouées au transport pèsent sur le budget des familles. L'enveloppe, de plus en plus élevée, destinée au carburant est majorée dans les territoires ruraux. En effet, les espaces et distances parcourus sont beaucoup plus importants qu'en ville. En 2022, l'équilibre budgétaire des habitants de ces territoires se voit menacé au fur et à mesure que le prix du carburant augmente.

Solutions de mobilité douce à la campagne : les contraintes des habitants de ces territoires

En matière de mobilité rurale, les déplacements sont multiples pour une même famille. Les adultes utilisent leur voiture personnelle pour les trajets usuels (travail, courses, services administratifs). Les déplacements des enfants et adolescents nécessitent également l'usage de la voiture. Si les cars de ramassage scolaire sont des services répandus, les parents font tout de même en voiture le trajet maison-bus. À cela, s'ajoutent les trajets pour les activités extrascolaires.

Les jeunes adultes profitent également de l'automobile des parents. Étudiants ou déjà dans la vie active, ils n'ont souvent pas les moyens d'avoir leur propre véhicule. Ainsi, les parents sont également sollicités pour ces trajets. La dernière tranche d'âge concernée, mais non la moindre, est celle des seniors. En effet, nombre d'entre eux ne sont plus assez alertes pour conduire seuls un véhicule. Sans la mise en place d'initiatives adaptées, le risque d'isolement de cette population vieillissante est réel.

Les solutions de mobilité douce à la campagne : un défi

Les changements en matière de transition énergétique ne dépendent pas de quelques acteurs, mais sont l'affaire de tous. Cette question sensible dans les campagnes ne doit cependant pas rester sans réponse. Contrairement aux territoires urbains, où les alternatives à la voiture individuelle sont plus simples, il est parfois difficile de penser autopartage, pistes cyclables et déplacements pédestres dans les campagnes. Mais des solutions existent.

Covoiturage, vélo : les solutions de mobilité douce à la campagne

Changer les modes de déplacements ruraux ne consiste pas à supprimer l'automobile, mais à repenser les habitudes de transport des habitants. Le covoiturage est l'une des premières solutions. Il est aisé à mettre en place entre particuliers ou en passant par des plateformes de mise en relation. Dans certaines communes, des associations créent de nouvelles initiatives, telles l'auto-stop organisé avec des trajets et points d'arrêt clairement définis. L'autopartage (location de véhicules partagés) semble peu pertinent dans les campagnes.

Certaines zones rurales ont une offre de transport collectif à la demande. Ce service sur réservation permet une meilleure maîtrise des trajets. Le vélo ou la marche ne sont pas à écarter des projets ruraux. Certes, il revient aux communes d'aménager les espaces de circulation. Mais des efforts sont possibles sur les courtes distances. Par exemple, faire le trajet maison-bus scolaire à pied ou prendre le vélo pour les déplacements de proximité. Inciter les jeunes à se déplacer à vélo, en trottinette, en rollers pour les trajets extrascolaires est l'une des solutions de mobilité à la campagne.

Solutions de mobilité à la campagne : une transition énergétique

Pour aller plus loin dans la mise en place de solutions écoresponsables, vous pouvez opter pour des véhicules électriques, intéressants pour leur faible taux d'émission carbone. Et si vous conservez votre automobile classique, l'écoconduite est une solution qui permet de faire des économies de carburant tout en faisant attention aux rejets atmosphériques.

Les solutions de mobilité à la campagne ne commencent pas nécessairement par de grandes innovations. Il s'agit dans un premier temps de faire évoluer nos habitudes de vie. Cela demande du temps, mais surtout une prise de conscience et une réelle motivation. L'innovation commence par la pensée.

Super ! Vous vous êtes inscrit avec succès.
Super ! Effectuez le paiement pour obtenir l'accès complet.
Bon retour parmi nous ! Vous vous êtes connecté avec succès.
Parfait ! Votre compte est entièrement activé, vous avez désormais accès à tout le contenu.