Véhicules électriques partagés : paris gagnants de mobilité durable

15 sept. 2021 4 min de lecture
Quels sont les enjeux de la voiture électrique pour la mobilité partagée ?

L'utilisation de véhicules électriques des services d'autopartage réduit jusqu'à 43 % les émissions de GES (source : ICCT). Cette mobilité partagée électrique retire 5 à 24 voitures de la circulation (source : ICCT). Adopter la voiture électrique répond donc aux enjeux de gestion de la mobilité des villes de France. Une offre de mobilité urbaine durable qui fait sens en pleine Semaine de la mobilité de septembre 2021. Quels sont les avantages à intégrer des véhicules électriques dans la flotte de solutions de mobilité partagée ?

Qu'est-ce que la mobilité partagée ?

La mobilité partagée regroupe tous les services de véhicules partagés par un groupe d'utilisateurs. Ces solutions de mobilités partagées sont des modes de transport autonome plus propres et plus économiques. Leur utilisation facilite les déplacements en ville sur de courtes distances comme les vélos, trottinettes et scooters. Le covoiturage et les services d'autopartage conviennent aux déplacements hors ville ou sur de moyennes et longues distances. Comment fonctionnent les différents services de mobilité partagée ?

Utilisation des services de mobilités partagées

Les mobilités partagées reposent sur une offre de partage de véhicule ou un système de location de courte durée. La connexion à une application mobile est généralement nécessaire pour utiliser le véhicule. Les opérateurs de mobilité partagée assurent la gestion de leur flotte de véhicules partagés. Il s'agit d'entreprises ou de particuliers.

Le covoiturage et les modes de transport collectif correspondent à l'offre de partage. Un seul véhicule assure le transport de plusieurs utilisateurs. L'autopartage, les vélos, trottinettes et scooters partagés sont des modes de transport autonome. Les utilisateurs de ce type de service bénéficient d'un contrat de location de courte durée. Ils doivent récupérer et rendre le véhicule emprunté soit dans une station, soit dans un lieu défini.

Le covoiturage et les modes de transport collectif correspondent à l'offre de partage

Mobility as a Service (MaaS) : système facilitateur des nouvelles mobilités

L'urgence de solutions de mobilité partagée ne concerne pas seulement Paris et les grandes villes de France. Une majorité de Français souhaitent une alternative à la voiture individuelle. La Mobility as a Service (Maas), ou mobilité comme service, facilite le développement des nouvelles mobilités. À savoir, la possibilité de combiner les différents modes de mobilité durable pour tous les déplacements. Il s'agit d'utiliser une seule application mobile pour réserver différents services de mobilité partagée.

Par exemple, vous utilisez un transport public zéro émission pour rejoindre une station de vélo en libre-service. Vous continuez votre trajet en vélo que vous laissez à une autre station. Vous terminez par de la marche pour arriver à votre lieu de destination. Au retour, pour faire vos courses vous utilisez un service de véhicules partagés. Après avoir rendu la voiture, vous empruntez un autre mode de mobilité partagée pour rentrer chez vous.

Combiner différents moyens de mobilité dans un même trajet

Mobilité partagée et voiture électrique : le combo gagnant

La loi pour les mobilités (LOM) interdit la vente de véhicules thermiques dès 2040. Développer l'utilisation de la voiture électrique garantit l'atteinte de l'objectif zéro carbone de 2050. La mobilité partagée autonome ou en groupe permet de remporter ces deux paris ambitieux.

La LOM instaure l'obligation de zones à faibles émissions dans les villes dès 2021. Une décision qui offre une place de choix aux véhicules électriques moins polluants. Cette stratégie de développement de la mobilité propre répond aux engagements pris lors de l'Accord de Paris. La LOM renforce la Loi de transition écologique pour la croissance verte contre le dérèglement climatique. Objectifs de déploiement 2023 et 2028. Leur succès repose sur le déploiement des infrastructures de recharge électrique partout en France.

Les Français plébiscitent le développement de l'autopartage en France

Une étude Harris pour Getaround révèle que 74 % des Européens réclament le développement de services d'autopartage. Il existe quatre modes d'autopartage : en boucle retour, en free floating, en trace directe et en peer to peer.

  1. On parle de système en boucle retour lorsqu'il faut rendre le véhicule à la même station.
  2. Le service de véhicules partagés en free floating, ou flotte libre, ne nécessite pas de réservation. Vous géolocalisez la voiture en stationnement la plus proche et la restituez à une place de stationnement de votre choix.
  3. Le mode en trace directe consiste à rendre la voiture dans une station différente.
  4. Le système en peer to peer, ou pair à pair, concerne les services de partage de véhicule entre particuliers. La gestion de la location des voitures s'effectue avec ou sans intermédiaire.

L'abonnement automobile est la norme pour les 5 % de Français qui pratiquent l'autopartage (source : ministère de la Transition écologique, 2017). Réservez une voiture électrique en bas de chez vous sur notre service de mobilité partagée Getaround. Faites confiance au leader européen de l'autopartage pour assurer vos déplacements en ville ou hors ville. Inscrivez-vous dès maintenant sur notre application mobile pour trouver un véhicule près de chez vous parmi les voitures disponibles.

Super ! Vous vous êtes inscrit avec succès.
Super ! Effectuez le paiement pour obtenir l'accès complet.
Bon retour parmi nous ! Vous vous êtes connecté avec succès.
Parfait ! Votre compte est entièrement activé, vous avez désormais accès à tout le contenu.